Jessica Rivière

Directrice artistique, metteur en scène, comédienne.

Jessica Rivière suit des études littéraires et obtient une licence en lettres modernes. En parallèle, elle débute sa formation théâtrale aux Cours Simon sous l’égide de David Sztulman puis Aux Ateliers du Sudden dirigés par Raymond Acquaviva. Elle parfait son enseignement auprès de Jean Michel Rabeux, Claude Degliame, Benoît Lambert et Frédéric Sonntag. Artiste pluridisciplinaire, elle se forme en tant que danseuse Modern Jazz et contemporaine, de trapéziste à l’Académie Fratellini, aux masques et à la Commedia Dell Arte avec le Théâtre du Hibou et au théâtre d’objets. Sur la scène, elle joue dans Le Songe d’une Nuit d’été de Shakespeare mes Raymond Acquaviva,Séance de Nuit de Georges Feydeau mise en scène Annabelle Guilhem, Anouilh dans tous ses états mis en scène par Thierry Harcourt, Un fil à la patte de Georges Feydeau et La patrouille des femmes mise en scène Isabelle Starkier, Des âmes sur le béton des villes de Jean Pierre Siméon mis en scène par Rémi Prin, Wikileaks: the papers mis en scène par Franck Lebovici, Les Canailles; un mariage orthopédique de Lucas Olmedo, Alya et Peau d'Âne écriture et mise en scène d'Agnès Valentin et Le livre des ciels de Leslie Kaplan mise en scène de Philippe Penguy. En théâtre de rue, avec la Compagnie Clarance Vidocq et les diablesses des Batignolles et Aimez vous les uns les autres de Rodolphe Trouilleux mis en scène par Jean Grimaud et dans Paris les yeux fermés avec la Cie In Situ. Elle signe sa première mise en espace Ulysse contre-attaque ou le chant X de l’Odyssée raconté à deux voix au Festival d’Aurillac 2012 avec La Compagnie Par Has'Arts puis fonde La Compagnie Boréale en 2014 avec laquelle elle met en scène Petites histoires de la folie ordinaire de Petr Zelenka et Blanche Neige qu'elle co-écrit avec Marion Champenois. A la télévision, elle joue pour la série chinoise Fleurs et Brumes de Ding Yang Guo. Au cinéma, elle apparait aux côtés du collectif costaricain La Media Docena dans Maikol Yordan de viaje perdido de Miguel Gomez.

www.jessicariviere.com

Marion Champenois

Directrice artistique, metteur en scène, comédienne.

Après une formation aux ateliers des compagnies Actéa et Papillon noir, elle intégre l’Eicar sous l’enseignement de Pascale Roberts. Elle poursuit son apprentissage aux Ateliers du Sudden sous la direction de Raymond Acquaviva ainsi qu’au sein de la Compagnie Jacques Fontaine. Elle joue Stop the tempo de Gianina Carbunariu mise en scène de Françoise Labrusse avec lequel elle remporte des prix dans différents festivals. Elle a ensuite interprété L’Infante dans Le Cid de Corneille et Aman dans Esther de Racine mise en scène de Marie Montegani, Helena dans Le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare et Calonice dans Lysistrata d’Aristophane mise en scène de Raymond Acquaviva. Elle enchaîne avec La répétition création de Pierre Poirot et Véronique Affholder, Un Fil à la patte de Georges Feydeau mise en scène de Isabelle Starkier ou elle défend les rôles de Marceline et Miss Betting, Les Coquelicots des tranchées avec Bérangère Dautun mise en scène de Xavier Lemaire (Molière du théâtre public 2015), Simon et Léna, hommage à Boby Lapointe et Le songe d’une nuit d’été mise en scène d’Eva Dumont. Actuellement, elle joue dans Petites histoires de la folie ordinaire de Petr Zelenka mise en scène de Jessica Rivière et Pompes funèbres Bémot mise en scène de Sylvia Bruyant.
Comédienne

Thomas Patras

Directeur artistique, scénographe et création vidéo

Passionné par l'art et la narration, Thomas Patras suit des études audiovisuelles et se spécialise en section montage à Roubaix. Son BTS en poche, il décide de se consacrer au documentaire de création afin de travailler en collaboration avec des réalisateurs dans leur quête d'écriture du réel. Il parfait ainsi son enseignement à travers des formations aux Ateliers Varan, à l'INA ou encore à Louis Lumière jusqu'à développer son approche personnel du métier. Il accompagne ainsi depuis 12 ans de nombreux réalisateurs et de ces alliances naitront N’Dongo Yii de Jean-Baptiste Delahaye, Etre là de Francisco Zamora, Le cinéma de Boris Vian de Alexandre Hilaire et Yacine Badday, El Sofa de la Habana de Magda Wodecka et Grégory Szeps, Une pièce (pas) ordinaire de Pierre Otzenberger, La sexualité des tyrans de José Bourgarel, Les mille et une vies de Régine de Julia Bidermann et Étienne, Paris Battle de Paul Belêtre...
Parallèlement à son activité de monteur, il rencontre la comédienne Jessica Rivière en 2011 et se laisse embarquer dans la création de La Compagnie Boréale en 2014. Il signe la scénographie de Blanche Neige et Petites histoires de la folie ordinaire de Petr Zelenka mais également crée et supervise tous les travaux de vidéo projection, de film, de son et de montage.

www.thomaspatras.fr

Gianni Manno

Création vidéo 
Son intérêt pour l’image commença le jour où son père lui mis entre les mains son vieux Canon TLb. La pratique de la photo devient vite pour Gianni un bon moyen pour capturer le réel et s’amuser à le détourner. Après son bac, il intègre l’Ecole Supérieure de l’Image à Poitiers. Durant ces trois années, la vidéo sera au centre de sa pratique. Il y réalisera de nombreux films et essais souvent axés sur la distorsion du temps, thème qu’il affectionne particulièrement. En 2006, il intègre les Arts Filmiques à Nantes pour poursuivre son apprentissages des effets visuels. À la fois créateur et technicien, il fait ses armes chez Duran Duboi à la création des génériques de films. Après plusieurs années et presque 50 génériques, il élargit son domaine de création au clip et à la publicité. Il travaille notamment chez Partizan où il réalise en 2011 Tomorrow Morning pour AaRON et What Could I Do ? Un film qui remporta le Firefly Silver Winner of the 2011 Framepool/LBB/Fireflies Challenge. Aujourd’hui, Gianni est freelance et travaille dans diverses agences et sociétés de post-production. Il continue à réaliser des films et ne se déplace pas sans son vieux Canon !

www.giannimanno.com

Cyril Romoli

Création musicale

Tour à tour comédien, chanteur et musicien, il joue sous la direction de Jean-Laurent Cochet (Le Sexe faible au Théâtre Hébertot), Guy Rétoré (Entre deux portes au TEP), Jean-Pierre Dravel et Olivier Mace (Le Squat au Théâtre de la Madeleine), Jean Menaud (Vie et mort de Pierre Paolo Pasolini au Vingtième Théâtre), Hevé Bernard Omnes (Le projet Laramie au Vingtième Théâtre), Marion Bierry (L’Illusion comique au Poche Montparnasse et au Théâtre Hébertot), Alain Sachs (Calamity Jane au Théâtre de Paris)... Il joue et chante dans Chance, La guinguette a rouvert ses volets, Ce soir il pleuvra des étoiles, Paradisco, Le Roi Lion au Théâtre Mogador et plus récemment sous la direction de Giuliano Peparini dans 1789 Les amants de la Bastille au Palais des Sports à Paris et Mistinguett, reine des années folles, mis en scène par François Chouquet au Casino de Paris et au Comédia. Il compose également des comedies musicales destinées au jeune public, Les contes de la Folie Méricourt, Il était une fois, Pas Sages… et des musiques de spectacles, pour Fellag dans C’est à Alger, qu’il accompagnait sur scène comme pianiste et comédien et dernièrement la musique du Cercle Caucasien de Bertold Brecht mis en scène par Fabian Chappuis. Il tourne également régulièrement à Paris et en province son piano solo A l’heure où les lionnes apparaissent .

www.cyrilromoli.com  

Romain Le Gall Brachet

Création lumière et régisseur

Diplômé du DMA régie lumière de Nantes, Romain Le Gall Brachet travaille pour des théâtres et compagnies de Loire Atlantique avant de rejoindre en 2011 l’équipe du Théâtre aux Mains Nues dans le 20e arrondissement de Paris. Il y découvre l'art de la marionnette et des formes animées et son travail d'éclairagiste se spécialise dans ce sens. Il devient formateur au sein de l'équipe pédagogique de l'école de l'acteur marionnettiste du Théâtre aux Mains Nues et anime également des ateliers sur l'ombre et la lumière.
Parallèlement il co-fonde le Collectif NAPEN, compagnie de marionnettistes dont le travail s'axe sur une répartition horizontale des taches où l'ensemble des postes de réalisation et de création sont partagés. Le NAPEN crée son premier spectacle - Comment pourraient-ils faire? - en 2012. Il participe avec le NAPEN à plusieurs actions culturelles à destination des écoles et des collèges qu'il anime comme enseignant marionnettiste.
Il quitte le Théâtre aux Mains Nues en 2017 et prends part à des créations en danse, théâtre et majoritairement en théâtre de marionnettes comme éclairagiste, technicien son, régisseur général et, parfois, comme comédien.

Théo Guirmand

Création lumière et régisseur

Créateur lumière et régisseur, Théo Guirmand suit une formation technicien du spectacle vivant option lumière à 3IS Elancourt et un DMA (Diplôme des Métiers d’Art) option régie lumière à Nancy. Il crée la lumière de Struwwelpeter Fanta(i)sie Cie La Cabine Lesli et de Blanche Neige de La Compagnie Boréale. Il est régisseur lumière et son pour Le lac des signes Cie Ramdam Théâtre, pour la Cie de La Courte Echelle, Radio Trenet de ATA Production, La Touche Etoile de ATA Production, Jeux de Planches de la Cie Merci et régisseur plateau de Les Coquelicots des Tranchées Molière 2015 du Théâtre Public de ATA Production.

Claire Jouët-Pastré

Scénographe et régisseuse plateau

Elle s’est formée à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts-Aplliqués et des Métiers d’Arts ENSAAMA puis elle a continué son apprentissage à L’ENSATT. Elle parfait son enseignement au Centre National des Arts du Cirque avec une formation en Magie Nouvelle. Elle travaille depuis avec de nombreuses compagnies en tant que scénographe ou régisseuse plateau : La Compagnie Royal de Luxe, Compagnie des 26000 couverts, Toute Petite Compagnie, Cie El Nucléo, Compagnie des Femmes à Barbes, Cie The Rat Pack, Collectif Micro Focus, Cie Scenogramas, Cie Ultima Chamada, Cie Les Ballets Contemporains, Cie Skaoum Théâtre, Les Deux Albatros, Cie Lézard Bleu, Cie Cirque Baroque, Cie 507 heures, Théâtre de l’Epi d’Or, Cie Les Goulus de Théâtre, Cie Traintamarre de 7h10, Cie Octavio de la Rosa, Cie Porté par le vent, et Cie L’absente de Yann Frisch. Elle travaille également dans le champ de la Muséographie par la conception et la réalisation d’exposition : O’Hasard et Magiemathiques à MMI à Lyon, à la Biennale d’Art Contemporain à Lyon, au FRAC à Uzès, à la Cité de l’Économie et de la Monnaie à Paris et au Musée du film d’animation à Angoulême. Au cinéma, elle conçoit et construit les décors de Ma vie de Courgette de Claude Barras. Enfin, passionnée par le théâtre et la danse, elle pratique le clown depuis 2007 ainsi que le swing et les claquettes.

Clara Bailly

Costumière

Passionnée par les arts appliqués, Clara étudie le design mobilier à l'école Boulle puis porte un regard plus particulier au corps dans l'espace scénique. C'est à l'école Paul Poiret qu'elle acquière un savoir-faire technique en réalisation de costumes, avant d'intégrer l'ENSATT à Lyon. Elle y expérimente la conception de costumes au sein de productions théâtrales dirigées par les metteurs en scène invités, tels Jean-François Sivadier Don Giovanni, Julie Béres Quelque chose pourrit dans mon royaume, Catherine Hargreaves Désaffectés, ou encore Dominique Pitoiset Le songe d'une nuit d'été, d'après Shakespeare. Son master en poche, elle rejoint Paris et intègre l'équipe artistique de la compagnie Narcisse d'Anne Barbot, dans le cadre de la création d'Humiliés et Offensés, série en 4 épisodes, d'après l’œuvre de Dostoïevski. Parallèlement, elle découvre l'univers de l'audiovisuel et son approche singulière du corps habillé, au sein d'équipes de tournage, ou costumant des clips musicaux et courts-métrages (dernièrement, celui de Naïma Le Cesne, Je suis votre victime, finaliste de la 9ème édition du Nikon Festival). Tantôt empruntes au costume historique, aux arts picturaux ou à la mode contemporaine, les silhouettes qu'elle conçoit oscillent entre l'onirisme de l'imaginaire et le réalisme du quotidien.

Caro Ma

Plasticienne (Création des affiches)

Des photos de familles inconnues trouvées en brocante, des gravures anciennes, des bouquins poussiéreux de géographie, d’anatomie, de botanique, sont quelques sources d’inspiration pour Caro Ma. Diplômée de l’école d’architecture de Paris-Belleville, elle explore un nouvel espace plastique à travers ses collages évoquant la nostalgie d’un passé fantasmé et la douce poésie d’un imaginaire tombé en désuétude.

www.caro-ma.tumblr.com